Vous serez bientôt 4000 à avoir résolu votre litige avec nous


Menu

Accueil » Banque / Assurance » Refus d'indemnisation » C'est arrivé près de chez vous

Refus d'indemnisation - C'est arrivé près de chez vous

Ce qu’il faut savoir sur les assurances-ski !

Publié par , Vendredi 06 Janvier 2017

Thèmes abordés : assurance, ski, refus d’indemnisation, garanties.

« Au-delà de 20 euros par personnes et par semaine, l’assurance n’est pas intéressante ».

Pour les chanceux qui auront la possibilité d’aller skier durant la période hivernale, la question se pose toujours au moment de l’achat du forfait de souscrire ou non à une assurance-ski. Elles sont souvent proposées avec les forfaits vendus par les stations. Il faut savoir une chose : au-delà de 20 Euros par personne et par semaine, l’assurance n’est pas intéressante. En effet, il y a souvent des risques de doublon  avec des assurances que vous avez déjà souscrites sans forcément le savoir.

C’est pour cela qu’il est nécessaire, avant de partir, de vérifier l’ensemble des garanties déjà présentes dans vos différents contrats afin d’éviter les doublons.

Quelles sont les garanties susceptibles de faire doublon ?

Tout d’abord, les blessures sont fréquentes au ski. Elles peuvent entraîner des frais médicaux pas forcément prévus lors du départ. Certes l’assurance ski souscrite au moment de l’achat du forfait peut les prendre en charge, mais si vous avez une mutuelle santé, cette dernière, suivant les termes de votre contrat, prendra en charge les frais non couverts par l’assurance maladie.

Ensuite, concernant le rapatriement ou l’évacuation, les frais peuvent également s’avérer élevés. Là encore, avant de souscrire à une nouvelle assurance, vérifiez si votre assurance multirisques habitation, votre garantie des accidents de la vie ou de votre carte bancaire ne prévoient pas le remboursement des frais engagés. S’agissant des garanties de la carte bancaire, celles-ci ne pourront être appliquées uniquement si la carte bancaire a été utilisée.

Enfin, il peut arriver de casser le matériel que vous avez loué. Là encore,  votre assurance habitation ou votre carte bancaire peut vous être d’un grand secours. Il n’est pas impossible que l’une d’elles propose une garantie.

Que faire si votre assurance refuse de vous indemniser ?

Dans un premier temps, il faut être certain qu’une clause du contrat ne prévoit pas l’exclusion de la situation dans laquelle vous vous retrouvez. Par exemple, il est fréquent qu’une clause dans le contrat d’assurance prévoit l’exclusion de la prise en charge de rapatriement si vous vous êtes retrouvés coincés sur du hors-piste.

Dans un second temps, s’il s’avère qu’aucune clause du contrat n’exclue votre cas, alors votre compagnie d’assurance doit vous rembourser. Si elle refuse de le faire, vous avez  des recours. Tout d’abord, il sera possible de lui adresser une mise en demeure pour qu’elle procède à l’indemnisation. Enfin, si elle reste sans réponse à cette mise en demeure, il sera possible pour vous de saisir le tribunal compétent, en l’occurrence le juge de proximité du lieu de l’assuré si le préjudice est inférieur à 4 000 Euros. 

Je suis dans une situation similaire. Mon assureur refuse de m’indemniser, je le mets en demeure.

Source(s) :


C'est aussi arrivé près de chez vous en Refus d'indemnisation

Les informations demandées, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées à Juritravail et à son prestataire dans le cadre de la fourniture du service. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à Juritravail SAS – 12 rue de Penthièvre – 75008 Paris.

30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :